Que vous vous lanciez tout juste dans l’écriture, ou que vous ayez déjà plusieurs livres à votre actif, vous pourriez avoir envie de vous tourner vers les concours d’écriture. Organisés par des maisons d’éditions, associations, sites, blogs, auteurs,… vous trouverez de tout et devriez facilement trouver votre bonheur.
Mais finalement, quel intérêt pour vous si cela doit vous détourner de votre projet d’écriture en cours ?

Petit rappel des conditions d’un concours d’écriture

En cherchant un peu, vous trouverez tout type de concours sur internet. Prenez le temps de bien étudier les conditions de chaque concours avant de décider auxquels participer. D’une manière générale, des consignes plus ou moins précises seront données concernant le genre littéraire et la longueur minimale ou maximale du texte. La plupart du temps, un thème est également imposé. Veillez donc à ce qu’il vous inspire !

Se faire l’avocat du diable : pourquoi s’embêterait-on à répondre à ces concours ?

D’abord, le thème imposé. Qu’il soit très large (« histoire d’amour ») ou spécifique (« la page cent »), il se peut qu’il ne vous inspire pas. Mais alors, pas du tout. Que sortira-t-il de bon si vous devez vous forcer à rentrer dans le moule ? Dès le départ, vous avez l’impression que ce cadre bride votre imagination.

Ensuite, la longueur du texte. Ce que vous aimez, vous, ce sont les sagas à rallonge, l’épopée en 15 tomes dont l’histoire présentera quelques ouvertures si vous vous sentez d’en écrire un ou deux de plus… Mais là, on vous impose un maximum de 6000 signes. Qu’allez-vous pouvoir écrire sur un format si court ?

Et puis, forcément, le timing ! Vous avez votre propre organisation, et bien sûr, vos contraintes. Un long week-end en famille, une semaine chargée au travail … et cette deadline pour rendre une nouvelle pour la semaine prochaine vous semble impossible à tenir.
Alors, pourquoi vous lanceriez-vous dans un tel challenge ?

Evoluer en environnement contraint permet de sortir de sa zone de confort et de développer sa créativité

Tout est dans le titre : les contraintes imposées dans ce type de concours peuvent vous être bénéfiques. Vous écrivez des polars et des thrillers : participer à un concours dans la catégorie « romance » va vous faire sortir de votre zone de confort. Un univers très différent, un focus sur les sentiments et les descriptions plutôt sur sur l’action trépidante… Vous allez peut-être trouver cela difficile, voire considérer le résultat comme mauvais. Pourtant, il y a de fortes chances pour que ce travail influence votre prochain roman policier. Même si l’exercice est difficile, vous constaterez les progrès que vous avez faits et pourrez intégrer vos nouvelles compétences pour écrire sur des thèmes dans lesquels vous êtes plus à l’aise.

intérêt-concours-écriture

Avoir une deadline va vous obliger à aller au bout de son écrit

Evidemment, chaque concours d’écriture présente une date d’échéance avant laquelle soumettre son projet. Si vous êtes du genre à réécrire chaque phrase 50 fois avant de la trouver correcte, ou si chaque relecture de votre roman vous incite à rajouter des scènes / personnages / péripéties, participer à un concours d’écriture va vous faire du bien. En effet, quand vous écrivez pour vous-même, vous n’avez en général pas de contrainte de délai, hormis celles que vous vous êtes fixées et que vous pouvez donc bouger à votre guise.

Mais lorsque la date de rendu arrive, cela vous oblige à vous arrêter dans les relectures et la réécriture. Vous devez pouvoir écrire le mot « fin » à votre manuscrit pour l’envoyer. En le relisant après quelques semaines, vous vous rendrez peut-être compte qu’il n’était pas si mal que ça sans multiples réécritures supplémentaires.

Remporter un concours vous apportera la reconnaissance ou les encouragements recherchés

Ah, ce sentiment de fierté qui vous envahit quand vous voyez votre nom parmi les lauréats du concours… La reconnaissance apportée par une sélection n’est pas à négliger. Pour l’ego, d’abord : pour une fois, vous pouvez prendre le temps de vous féliciter du travail accompli. Pour la légitimité, ensuite. En France, il est très difficile de dire que l’on écrit sans avoir à justifier de parution en librairie. Gagner un ou concours d’écriture va donc donner du poids à votre ambition, ce qui peut toujours aider lorsque l’entourage est dubitatif.
D’ailleurs, sans même parler de remporter un concours, y participer, et impliquer des connaissances dans la relecture critique vous permettra à la fois d’asseoir votre légitimé et de progresser.

En avril, j’ai participé au concours de séries pour l’application Rocambole, dont je vous parlerai bientôt. L’ayant découvert à quelques jours de la date butoir, je n’ai pas pu travailler à mon projet autant que je l’aurais voulu. Cela m’a cependant beaucoup apporté de travailler sur un format et un thème différent de mon projet de roman sur lequel j’avance en parallèle !

Crédit photo : Tim Gouw on Unsplash

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :